navigation

Rat 14 5 mai, 2009

Posté par cyaqr dans : Poésies,Rat 14 , trackback

Rat de trait

 

« A Tatouille, probablement la rate la plus folle de la galaxie… »

 

Petit animal, tu te réfugies au bord

De cette cage étouffante, unique décor

Offert en attente du couloir de la mort,

Pour échapper à ces gros doigts qui te recherchent.

Tu ne peux las rien face à la puissante fauche !

On te tracte par le bout de ta queue striée

Où un numéro 14 y est gribouillé.

Tu voudrais détaler loin de ce cauchemar,

Mais tu t’étales de tout ton long, avatar.

Tes griffes ne trouvent aucune accroche au millet

Eparpillé dans ce fécal endroit muet.

Tu glisses sous les yeux apeurés de ceux-là,

Tes camarades de mort ratatinés à

La vue de celui qu’on sacrifie devant eux,

Quelques minutes et puis c’est à vous malchanceux !  

Tu es maintenant à l’air libre, pas longtemps

Car la chambre aux parois transparentes t’attend.

En y entrant tu paniques, respirant trop vite,

Ta vision du monde libre s’embue aux vitres,

De sorte que ton enferment est total.

Le gaz s’invite tout là-haut par un canal, 

Prend la place de l’oxygène raréfiant.

Tu entends son souffle, circulant, caressant

Les arrêtes du cube courbées à ta vision,

L’anesthésie s’insinuant telle un poison

Au centre de ta vitalité volée, emprisonnée

Elle aussi.

            

            [Tu ne le sais pas encore mais

Tu ne te réveilleras jamais. La piqûre-

Test aura finalement aboli ta vie dure.]

 

Ton regard agar masque en fait un faux-semblant,

L’on s’embarrasse devant ton air suppliant

(Ou nous remerciant d’abréger ça gentiment ?)

 

Qui nous déchire et nous oblige à détourner

Nos sentiments mis à rude épreuve, ébranlés

A te voir sombrer là, définitivement.

 

O petit rat, on le sait ! On te sait ! Vraiment

Pardon de t’avoir donné une vie damnée,

D’avoir fait de toi une expérience ratée !

 

Fatigué de luter, tu t’écroules à nos pieds,

Mais c’est tout entier prosternés aux tiens qu’on est,

Car ta mort pourrait bien sauver l’humanité.

 

 

 

 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

amillou |
le buddleia de balham |
Melusine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements