navigation

Rebelle 13 octobre, 2015

Posté par cyaqr dans : Poésies,Rebelle , trackback

Banksy-Girl-with-Balloon-Signed-2003-70-x-50-cm

 

Por Manuela, cariñosamente…

 

Ils sont très nombreux à lever les yeux au ciel,

Trop nombreux à lâcher tout à coup leur ficelle

Et à laisser s’envoler là-haut leurs ballons.

 

Tu maintiens fermement le tien, rebelle,

Tu ne veux plus rien lâcher, ni ta ficelle,

Ni ta détermination, prête à te fâcher !

“Laisse-le voler !” te dit-on

“Que risque-t-il ton beau ballon ?”

L’altitude, la tempête, la solitude…

“Ne voyez-vous pas ?”

Qui prendra soin de lui ? Qui le protégera ?

“Vas-tu lâcher prise, gamine ?!” te crie-t-on

“Non, je ne veux pas !”

 

Les vilains arrachent contre ta volonté

Ce fil des mains ; et voilà que tu tends les bras

Face au vide pour le retenir, mais en vain,

Ce beau rond rouge qui devient point, puis plus rien…

 

Rappelle-toi ce soir-là, courbée au Soleil,

Noyant au sang les ombres, y compris la tienne ;

Rappelle-toi ce soir-là le poids de ta peine,

Ô combien tu désirais que le jour s’éveille !

 

L’astre a traversé l’horizon, tout essoufflé,

Et tu as senti quelque chose se lever.

Le vent autour s’est arrêté net de souffler,

Et tu as bien vu quelque chose s’élever.

 

Il filait à toute allure ton beau ballon,

En direction de l’Est, au bec d’un oiseau blanc !

Lui que tu croyais mort : le voilà maintenant,

Remontant comme suspendu le fil du temps !

 

Le sourire aux lèvres, tu fixeras longtemps

Cette étoile rouge renaître au fond de la nuit,

Vivante…

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

amillou |
le buddleia de balham |
Melusine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements