navigation

Les furieux 1 septembre, 2016

Posté par cyaqr dans : Les furieux,Poésies , trackback

137468_1137043690

 

Au moment où tout se figera,

Où la terre comme le ciel seront gelés,

Vous ne verrez plus que la trace des marcheurs,

Hommage à leurs pas rageurs

Sur les pleines immaculées et les eaux mâchées.

 

Au moment où tout se liquéfiera,

Où la terre comme le ciel seront noyés,

Vous ne verrez plus que le sillage des nageurs,

Hommage à leur traversée furieuse

Des mers immenses et des écumes inspirées.

 

Au moment où tout brûlera,

Où la terre comme le ciel seront incendiés,

Vous ne verrez plus que quelques gouttes de sueur,

Hommages à leurs méharées prodigieuses

Aux forêts décimées et aux déserts soufflés.

 

Ne demeurera ici et là que l’hymne à leur combat pour l’existence.

 

Au-delà,

Là où la terre et le ciel se confondront

Ils patineront sur les nuages,

Batifoleront dans les cieux

Et se réchaufferont l’âme au coin du Soleil.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

amillou |
le buddleia de balham |
Melusine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements