navigation

Chrysalide 1 novembre, 2010

Posté par cyaqr dans : Chrysalide,Poésies , ajouter un commentaire

chrysalide.jpg

 

 

Il est des amours qui n’existerons jamais

En dehors de ces lieux où vagabonde notre

Esprit ;

Il est des lèvres que l’on aurait tant aimé

Goûter à l’approche des dangers pour n’importe

Quel prix.

 

La note

Pointille sa partition secrète au cours

De cette heure frappant notre personne avide ;

La route

Vibre si fort que la main tremblante des fous

S’arrache sévère de ce procès livide.

 

Aux portes

Des enfers on reste quand même à rêvasser

Car tous les souvenirs du passé nous inondent ;

 Toutes

Ces couleurs demeurent en nous l’espoir des baisers

Qu’on abandonne quelque part sur l’ancien monde.

 

La fin

Souffle notre cœur brûlant et laisse les graines

De l’existence fuir sous nos paupières lourdes ;

 La mort

Métamorphose nos gestes les plus fragiles

En une peau nouvelle des plus cristallines.

 

Enfin

Ce qui sembla perdu s’évade aussi agile

Qu’un papillon au sortir de sa chrysalide :

 L’amour

Libéré transporte jusqu’aux rives étreintes

Un sourire capable d’assommer les dieux.

 

 

 

 

amillou |
le buddleia de balham |
Melusine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements