navigation

Déprogrammé 6 février, 2010

Posté par cyaqr dans : Déprogrammé,Poésies , ajouter un commentaire

couloirasile1.jpeg

 

Cette fois-ci c’est bel et bien terminé

Fini les confettis, les verres sont brisés

On me traîne sur un fauteuil d’handicapé

Comme dans un cercueil au couvercle levé

Le paralysant dans mon sang fait son effet

Les médecins autour de moi des enculés

Ils m’ont traqué, allant jusqu’aux nuits bien cachées

 Je vais à mon tour être lobotomisé

Un gentil toutou marchant droit et bien rasé

Ne se souvenant plus vraiment qui il était

Je n’ai pas peur de mourir vieux et ridé

Mais je tremble devant la triste vérité

Perdre tout ce que j’ai du monde tricoté

 

La lumière du jour sur ma peau caressée

La douce mélodie lentement fredonnée

Un visage d’autrefois qui me souriait

Un visage qu’ils m’ont confisqué à jamais

 

La porte s’ouvre, me voici donc terminé

Déprogrammé

Au purgatoire des demeurés

Adieu humanité  

 

 

 

 

amillou |
le buddleia de balham |
Melusine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements