navigation

Disparition 29 juin, 2009

Posté par cyaqr dans : Disparition,Poésies , ajouter un commentaire

 

vagueressacecume.jpg

 

Ta vie m’échappe avec le ressac,

                                                          bruit de soi

Au dessus,

                              mes épaules sont vides de toi

 

Et bien que toutes les vagues à regrets s’en vont,

Je m’époumone à hurler sans cesse ton nom…

Mais, bien au large, ces sons transperçant ma barge

Coulent et roucoulent en de beaux moutons de panurge !

 

Des fois j’ai même osé reconnaître ton souffle

En cette brise échappée des naseaux d’un buffle !

J’avais peur de ta bise sur ma joue osseuse

Ou que tu ne joues avec ladite faucheuse.

 

Les soirs d’été j’entendais la mer me chanter

Ton arrivée vaine le long de la jetée :

La chaleur torpillait des accords de violons

Laissant glisser les pêcheurs sous leurs édredons ;

La tempête faisait dès lors son mélodrame

Telle un chef d’orchestre que des nantis acclament !

Au milieu du vacarme s’imposait ta voix,

Ni vivante, ni morte ; au purgatoire, ô joie !

 

Tu es là,

Peut-être pas…

Donnez-moi son âme !

 

Si j’avais en possession tes bras arrachés,

Ou l’assurance de t’avoir vue éventrée,

J’aurais eu une tombe pour verser mes heures…

Au lieu de cela vous mimez tel un leurre

Son âme, volée ou envolée par des temps

Que l’océan rythme à grands coups sûrs d’à présent !

Son souvenir à moi disparaît, effacé

Par l’écume qui consume aussi tous mes pas,

Traçant un chemin de toute évidence las…

 

Pourtant, depuis la source opaque de mes rêves,

Surgit cette fée aux doigts emplis d’une sève

Qui m’enserre et ne me laisse plus une trêve,

M’entraîne loin de mes sales airs engourdis ;

Loin de cette folie, ma fille me sourit…

 

Le silence suit,

La mer s’enfuit !

Tu es là…

 

 

 

 

amillou |
le buddleia de balham |
Melusine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | billetti
| le blog de la rouge
| Les quatre elements